Gloubi-boulga

Publié le par Olivier Bouba-Olga

casimir.jpgJ’ai un patronyme particulièrement complexe : il est composé de deux mots séparés par un trait d’union, le premier mot est composé de 5 lettres, le deuxième de 4 lettres. Ce qui fait dix signes à mémoriser dans un ordre bien particulier. Ceci explique sans doute les coquilles rencontrées à droite ou à gauche.

 

Google me renvoie par exemple quatre résultats pour Bouba-Oulga, notamment un commentaire chez Embruns, un lien élogieux (rubrique « blogeconomitude, respect ») chez Blogizmo (dont je salue au passage l’arrivée dans la blogosphère et que je vais suivre avec attention, enfin… dès que la coquille est rectifiée :-) add 21/05 : ca y est, c'est rectifié - quelle célérité!), et une référence dans une communication en colloque.

 

Un peu mieux quantitativement (neuf résultats), mais surtout qualitativement, pour Boulba-Olga : c’est d’abord Denis Clerc qui écorche mon nom dans sa recension de mon livre « économie de l’entreprise » (je précise : j’ai bien aimé la recension ; je préfère cette recension avec coquille qu’une mauvaise recension sans coquille ou encore --le pire pour un auteur!-- pas de recension du tout…), c’est également Ségolène Royal en personne (ou son nègre : tient, je fais une hypothèse) dans le chapitre 2 de son ex-futur ouvrage

 

J’ai trouvé aussi du Olivier Boula-Olga dans les liens du blog Les cafés économiques, ainsi que du Bouda-Olga (restons zen) dans certains commentaires (par Frednetick, à plusieurs reprises).

 

Allez, pour vous aider : pensez pour le premier mot au petit ourson (qu’est-ce qu’on est pas obligé de faire…) et pour le deuxième, dites vous que c’est comme le prénom. Pour le trait d’union, je n’ai pas trop d’idée, mais de toute façon, il est facultatif…

Publié dans Divers

Commenter cet article

Julie 12/06/2007 11:56

Ah, tant pis ;)Ca aurait été marrant de se retrouver via nos blogs respectifs ;)A plus tard ;)

Julie 11/06/2007 21:58

Tiens tiens, un bloggeur poitevin...habitant poitiers je t'ai trouvé en tapant "poitiers" sur blogonautes (chuis une fille très maligne...).Mais le plus drôle, c est que je crois qu'on s'est déjà parlé...sur msn...j'ai un contact avec qui je n ai pas parlé depuis (très) longtemps (msn j ai un peu décroché, overdose, et puis gros problèmes de pc aussi), qui vit à Poitiers et dont le pseudo msn fut, pendant un temps "génération Gloubi-boulga"...Ce ne serait pas toi par hasard? Bises.

obo 11/06/2007 22:19

non, ce n'est pas moi...

Le Monolecte 25/05/2007 15:15

Mais ton père t'a dit qui était cette Olga? 0:-D

obo 25/05/2007 16:47

le prénom de sa môman

Toreador 23/05/2007 15:05

Fallait s'appeler Ratatouille, ça c'est Français, môssieur !

laurent 23/05/2007 02:12

Etant angoumoisin, ayant fait jusqu'à ma licence d'économie à l'Université de Poitiers et ayant activement participé à la vie de l'Université poitevine, je garde un attachement particulier à cette Université. Ma proposition de tournée générale, au delà de l'inspiration du Canard enchaîné, en est d'autant plus sérieuse, cher Olivier (comme ça ça m'évite de refaire une boulette !).Par ailleurs, j'ai toujours un grand plaisir à lire votre blog et vos travaux scientifiques.PS : si je peux me permettre une remarque à la lecture de votre CV, même si l'article 2 de l'UFR d'économie (idem pour l'UFR de droit) stipule que l'UFR s'appelle faculté, la réforme de 69 appelle faculté UFR ;) Il s'agit là d'une vielle querelle avec le Doyen (cf. art. 1 de l'UFR de Droit, sinon c'est directeur d'UFR !!!) Moreau (je ne sais pas s'il est encore Professeur de droit à l'Université de Poitiers ?) !