L'indécent alternatif

Publié le par Olivier Bouba-Olga

marianne.jpgLe magazine anti_bug_fckMarianne n°527 du 26 mai au 1er juin 2007 publie un dossier titré "Les 100 qui peuvent reconstruire une alternative" et, oh surprise, je suis l'un de ceux là, dans la rubrique "les économistes" aux côtés de Aghion, Askenazy, Cohen, Généreux, Muet, Piketty, Philippon, etc... A signaler également la présence des Econoclastes, qui viennent de réagir et commentent un peu

En introduction du dossier, les journalistes expliquent que "c'est une longue phase de dialogue qui s'ouvre dans l'ensemble de l'arc de l'opposition républicaine. Cet arc est fait d'acteurs, de penseurs, de militants inventifs et engagés. Certains sont déjà connus (...), d'autres ne le sont pas encore (...). Tous ,n'attendent qu'une chose : le débat, enfin! Nous avons voulu leur donner la parole. Regardez-les, lisez-les, écoutez-les : si l'espoir doit renaître dans l'opposition, ils compteront!".

S'agissant de ma modeste personne, Marianne commence en disant que j'ai 40 ans, ce qui n'est pas encore tout à fait le cas,
même si j'aimerais bien. Ensuite, la question qui tue : "comment faire entendre sa voix quand on est prof dans une université de province?", suivie de la réponse : "on se propulse dans la blogosphère"...  pour finir par ce petit commentaire plutôt sympa "vu de Poitiers, on décortique mieux les politiques publiques, assurant un coup d'avance sur les phénomènes de la mondialisation". Un coup d'avance dans la compréhension des problèmes, peut-être, mais s'agissant de leur résolution, les politiques n'ont pas encore embrayés, me semble-t-il...

Publié dans Divers

Commenter cet article

Polo 30/05/2007 09:15

Ce que je trouve très énervant dans ce genre de dossier, c'est qu'on nous présente surtout les CV des personnes plutôt que leurs travaux.

Olivier Bouba-Olga 03/06/2007 09:52

Certes, mais en naviguant un peu, vous devriez pouvoir compléter sur cet aspect.

AJC 29/05/2007 10:10

Note, à Alex :"Rapport avec l'économie assez léger je sais mais article vraiment surprenant et incite quand même à s'iintéroger sur la fin du communisme totalitaire. voilà à tous hazard ça peut intéresser."Le totalitarisme dur, au sens d'Arendt, est mort avec Staline.Par la suite c'est une "simple" dictature soviétique.Commencer à chasser le Teletubbie homosexuel ? Aussi fou et idiot que de commencer à ficher nos gosses dès le plus jeune âge (Un ami maître d'école a déjà reçu, depuis un bail déjà, des directives...), un rassemblement des industriels avec les médias et la politique, ou même le vote de lois concernant notre Histoire.Quant au développement de drônes de surveillance pour des manifestation (Récents articles dans Google News aussi.), un fichage génétique massif aux critères de plus en plus larges, ou une restriction des libertés individuelles ou même de la vie intime sur Internet des citoyens au nom de la propriété intellectuelle, on est pas mal aussi.Le "totalitarisme" doux, on le trouve tous à sa porte hein. :oDAmicalement,AJC

AJC 29/05/2007 10:03

Je sais pas si être considéré par Marianne comme "alternatif", c'est très flatteur... faut voir comment ils considèrent les blogs ou l'information "alternative" en général. Voir dernier article de la partie "médias" de mon blog, où Marianne a une vision vraiment particulière des "alternatifs" lorsque cela touche leur petite légitimité journalistique.A côté de cela, Marianne se positionne lui-même comme assez "alternatif". Et faut voir la gueule du magazine déjà. :oDFaudrait que je m'achète cet exemplaire dès mon retour en France, histoire de voir quelles sont les autres personnalités qui pourraient façonner une nouvelle alternative. Si ça se trouve, ça doit être très drôle. :oDChristophe :"Affirmer que les externalisations ne sont pas toujours mauvaises lorsque des salariés externalisés ont peur du lendemain relève de la maladresse politique, même si c'est vrai."Il me semble que si des salariés et citoyens furent choqués, ce n'est pas parce que le rédacteur de ce blog a désiré, dans une position pédagogique, expliquer que les externalisations n'étaient pas nécessairement mauvaises.Il me semble plutôt que ce choc tient plutôt à certaines remarques, à la fin de l'article par exemple, amenant certains à penser que M. Bouba-Olga n'avait pas connaissance réellement des conditions de travail ou du salarié-type dans un centre d'appel, et que donc même avec des théories poussées, il obtenait quelque chose d'irréaliste.Dans ce cas précis, en touchant un sujet d'actualité où des répercussions dans la vie de centaines d'individus risquent d'être importantes, mieux vaut effectivement prendre des pincettes, j'imagine. Par exemple : les externalisations ne sont pas nécessairement mauvaises pour les conditions salariales, mais faudrait peut-être voir si dans ce cas précis on ne risque pas de foutre dans la merde des salariés déjà -éventuellement- sous pression. Au lieu de finir sur le fait que si les avantages pour l'entreprise sont suffisamment importants, on ne devrait pas connaître une dégradation des conditions de travail : alors que l'on peut largement imaginer que le contraire arrivera, en se penchant sur la chose. (Avec de la rigueur et les théories utilisées par M. Bouba-Olga lui-même.)Me semble que le plus gros problème ici fut un manque d'information, ou leur absence de prise en compte, par le rédacteur de ce blog. Dans ce cas, même la plus merveilleuse des théories de ouf peut donner des conclusions bizarres. :o)Alex :Récemment y'a eu une manif de soutien aux homos. Et une manif anti-homo aussi.Je comptais faire à Varsovie une sorte de sketch autour du rôle de Jésus en Pologne (J'ai le physique parfait pour le rôle. Pour une fois.), mais finalement, une petite manif' pour aider les Teletubbies, ça serait vraiment sympa.AJC

alex 28/05/2007 22:57

Class d'être ranger dans ce type de personne, bravo Tout à fait différent, je viens de tomber sur un article du figaro international (dispo sur google actu), qui explique que le gouvernement polonais s'est engagé dans une lutte contre l'homosexualité et a notament chargé des psychologues d'enquêter sur l'influence des teletobbies à devenir homo. Rapport avec l'économie assez léger je sais mais article vraiment surprenant et incite quand même à s'iintéroger sur la fin du communisme totalitaire. voilà à tous hazard ça peut intéresser.

Christophe Gobb� 28/05/2007 22:14

Les économistes ne font pas toujours de bons politiques !... C'est très "amusant" de voir OBO se faire incendier au sujet des externalisations chez SFR... parce que la rigueur et le bonne foi de l'économiste ne s'accordent pas toujours avec la réalité du terrain (ce qui ne signifie pas que les économistes sont déconnectés de cette réalité). Il y a des vérités qui ne sont pas bonnes à dire... Combien de théories, de mécanismes tombent aux oubliettes parce que d'un point de vue empirique, elles sont invérifiables et invérifiées... et combien de fois la volonté de vouloir analyser objectivement une situation passe (logiquement - et légitimement) pour du cynisme.Affirmer que les externalisations ne sont pas toujours mauvaises lorsque des salariés externalisés ont peur du lendemain relève de la maladresse politique, même si c'est vrai.On peut donc féliciter la nouvelle vague alternative de l'économie pour sa volonté de ne pas tomber dans la démagogie et de vouloir dire et expliquer ce qui est. C'est réconfortant car ça montre qu'il existe des alternatives. Mais n'est-ce pas aussi son rôle de tirer la sonnette d'alarme lorsque certains abusent d'une situation en se justifiant par le fait qu'ils n'ont pas le choix ? (on ne conseillera jamais assez, à ce sujet, le document de G. Perret sur Ma mondialisation).Peut-être cette nouvelle vague, à l'instar d'OBO, doit elle être parfois plus explicite dans ses mises en garde, car si on ne peut pas condamner certains faits avant même qu'ils n'aient lieu, a posteriori, les dégâts sont parfois déjà faits. C'est donc peut-être aussi son rôle de savoir crier "méfiance" !