Travailler mieux pour gagner plus chez Kronenbourg

Publié le par Olivier Bouba-Olga

kro.jpgJe vous avais parlé de la grève chez Kronenbourg, et bien elle a pris fin. On apprend ici que la direction a mis fin au "non-volontariat" (savoureux...) pour les heures supplémentaires, et cherche à améliorer les conditions de travail via une trentaine d'embauches de contrats-jeunes. Des "réunions d'expression" vont être organisées et les salariés recevront également une prime de 1.500 euros sans condition.

Sur la base de ce petit exemple, il semble que i) il existe des entreprises qui pratiquent des heures supplémentaires obligatoires, ii) la capacité des entreprises à les imposer dépende en partie des rapports de force entre les collectifs d'acteurs, iii) il existe des effets de substitution entre heures supplémentaires et embauches. Etonnant, non?

Publié dans Emploi

Commenter cet article

blop 11/06/2007 13:38

Quoi ?
On nous aurait donc menti ?
"Travailler plus pour gagner plus" ne serait que du vent ?

Attention Mr Bouba-Olga, quand votre universite sera autonome et votre contrat inique -pardon- unique, il faudra voir a aimer la France et son President (hips) ou la quitter.
Et respecter l'autorite.
Non mais.

Erasme de Metz 10/06/2007 07:48

@Passant: à ma connaissance il n'était plus patron (c'est un fond d'investissement je crois) mais il restait très attaché à l'entreprise qu'il avait créé@ OBO: très en forme et drole en ce moment, merci

Passant 09/06/2007 18:12

Rapport de force ? Le terme est élégant :"Menacé de délocalisation, un patron se suicide : L'octogénaire Pierre Jallatte, fondateur du fabricant de chaussures de sécurité Jallatte, a mis fin à ses jours."http://www.lefigaro.fr/france/20070609.WWW000000011_menace_de_delocalisation_un_patron_se_suicide.html