A ne pas rater....

Publié le par Olivier Bouba-Olga

D'abord et surtout, La correction de ma correction des prévisions de croissance chez Ceteris Paribus. Ca m'apprendra à m'aventurer sur le terrain ... glissant ... des prévisionnistes. Mea culpa donc, vous pouvez vous moquer dans les commentaires !

Ensuite, la citation de Bhagwati d'une brûlante actualité trouvée par Alexandre Delaigue (comment a-t-il fait pour trouver ça?). Je me permets de la reprendre ici :
(...) Economics is a jealous mistress, and you ignore her at your peril. A friend of mine in Brussels told me that he had seen François Mitterrand (who had famously appointed Jacques Attali, an impressive intellectual with no knowledge of economics, as his adviser on the economy) give an interview on french television. He was standing in front of a wall of bookshelves. The interviewer asked him if there was any book on economics among them. Mitterrand thrust his chest forward and said with gusto, "not one". And of course, a few weeks later, France had a nice economic crisis!
On peut donc s'attendre début 2008 à une crise économique en France (non, je ne ferai pas de prévision de croissance).

Encore, sur le site de l'APSES, des statistiques sur les bacheliers ES : certaines évoquées dans mon billet sur Darcos, d'autres qui précisent les choix d'orientation de ces bacheliers et donnent une idée de leur poids dans le supérieur. On y apprend aussi que Darcos a récidivé dans sa conférence de rentrée :
La voie générale doit être réorganisée en vue de ces objectifs. Je pense notamment à la réduction des déséquilibres qui opposent les différentes filières du baccalauréat, entre une filière scientifique prestigieuse au lycée mais insuffisante à faire émerger de réelles vocations scientifiques, une filière économique et sociale aux débouchés incertains et une série littéraire en déclin constant depuis dix ans, qui n’accueille plus qu’un lycéen sur dix." (je souligne)
L'APSES lance un appel à témoignage d'anciens ES (voir ici). Pourquoi pas, ça peut être intéressant, mais franchement, les chiffres me semblent suffisamment éloquents pour en attendre une réaction argumentée du Ministre. Voir également le billet d'Econoclaste-SM.

Enfin, une version modifiée de mon premier billet de la saga Attali, cosignée avec Anne Lavigne, qui devrait attirer des commentaires "sympathiques" des lecteurs de Libé, si l'on se souvient de l'expérience précédente...


Publié dans Divers

Commenter cet article

olaf 01/09/2007 15:41

Tiens on a vu la même émission dans laquelle attali mentionnait que tonton n'y connaissait rien et s'en moquait, sauf de ses propres économies, mais ça il ne l'a pas dit. Ce qu'attali a aussi dit dans cet  interview c'est que ça ennuyait passablement tonton de se représenter en 1988 mais qu'il l'a fait pour faire plaisir à ses  proches soutiens qui ne soutiennent plus depuis que la clé de voute n'est plus là. J'ai vu ce document il y a 3 ans à peu près, ça m'a un peu assis d'entendre un truc pareil, c'est pour ça que je m'en souviens assez bien. Aussi parce qu'attali dit tout ça avec l'air frais d'un bébé qui sort de son bain, c'est ça sa botte secrète, après la gestion amusante de la berd, il a dû trouver que la posture de lou ravi devant les grands hommes lui seillait bien.Allez donc comprendre quelque chose à la politique...

Aalexandre 01/09/2007 09:01

Merci Gizmo pour ce fichier très pédagogique en effet... je ne retiendrais pour ma part que cette petite phrase qui semble anodine mais qui reflète bien des choses :"For a nation, the choices that determine whether income doubles with every generation, or instead with every other generation, dwarf all other economic policy concerns."

Gizmo 01/09/2007 08:48

Le pitre ridicule au nez rouge du billet suivant a écrit ceci. C'est à la fois pédagogique, surprenant et édifiant.

Aalexandre 31/08/2007 19:10

La citation de Bhagwati est savoureuse ... quand je pense que notre Cher président pose devant une grande, très grande bibliothèque... Mais quel genre de livres y trouve-t-on ? Demandons à Mr Jacques A. !Décidemment Darcos a vraiment du mal à digérer l'échec de son fils ! Voila-t-y pas qu'il remet une couche sur l'économie... En meme temps, après réflexions, il n'a pas tort, enfin, il est dans le même mouvement qu'Attali et consorts.. puisque les économistes sont des nuls, l'économie pas une science et que de toute façon quoique l'on fasse la C.R.O.I.S.S.A.N.C.E. résoudra tous nos problèmes (même ceux de constipation vous allez voir !), pas de soucis à se faire : on vire les experts, les économistes, les sociologues, les historiens, pas les psychanalystes, (ils peuvent être utiles pour libérer la croissance souvenez-vous en !Mon fils tu seras psychanalyste de la croissance)...Moi je dis, puisque notre Cher Président a compris les corses... qu'il leur demande un peu comment s'est-y qu'on fait pour créer un mouvement de libération... il pourra l'appliquer à sa sacro-sainte croissance économique ...j'vous jure des fois ...

MB 31/08/2007 18:31

Sur Jacques Attali, je suis tombé sur cette charge assez violente : http://www.ifrap.org/0-ouvrirlesite/Enquete-Attali-tout-faux.htmJ'en ignore la valeur. Si il a vraiment écrit "Mais, indépendamment de savoir si la croissance est souhaitable, il faut se demander si elle est encore longtemps possible ?" et qu'il n'a pas changé d'avis depuis trente-cinq ans, c'est quand même savoureux... Quelqu'un peut-il accèder au livre pour vérifier ?