Darcos au pays des statistiques

Publié le par Olivier Bouba-Olga

L'autre jour, nous avons vu que l'argumentation de Xavier Darcos sur la filière ES ne résistait pas à l'épreuve des statistiques. Hier,  notre ministre, lors d'un chat sur Le Monde.fr, a lui même utilisé des statistiques. Pour le moment, c'est un peu laborieux et peu convaincant... Extrait du chat :

jeremi : Comment pouvez-vous dire que la filière ES n'a que des débouchés incertains alors que les titulaires du bac ES réussissent plutôt bien dans l'enseignement supérieur ? Est-ce une attaque cachée envers notre président, titulaire d'un bac B, l'ancien bac ES ?  

Xavier Darcos : Je n'ai évidemment pas le moindre projet hostile vis-à-vis de la filière ES. Je sais cependant que seuls 6 % de ces bacheliers accèdent aux classes préparatoires et que 68 % d'entre eux vont vers l'enseignement du droit ou de la gestion. Je sais aussi que ce sont dans ces filières de l'enseignement supérieur, comme dans les sciences humaines, que les déperditions sont importantes


Bon, je me concentre sur les inexactitudes :

"seuls 6% de ces bacheliers accèdent aux classes préparatoires" : Exact ! (5,9% en fait). En revanche, ils sont 12,4% à aller en Grandes Ecoles d'après les statistiques du ministère (voir le 2ème tableau ici).  Mais au-delà : On dirait que notre Ministre sous-entend par ce chiffre qu'en dehors des classes prépas et des Grandes Ecoles, point de salut... Me trompe-je? Intéressant, je trouve, je pense que les Présidents d'Université apprécieront...  

"68% d'entre eux vont vers l'enseignement du droit ou de la gestion" : Faux, très faux ! Ils sont 15% en Droit. Quant à la gestion, il n'y a pas de filière longue juste après le bac... Peut-être voulait-il dire économie ? Ils sont 8,5% à aller en Fac d'économie, ajoutons la filière Administration Economique et Sociale (8%), on obtient au total 31,5%. Je ne sais pas d'où viennent ces 68%...

"Je sais aussi que ce sont dans ces filières de l'enseignement supérieur, comme dans les sciences humaines, que les déperditions sont importantes" : Ca veut dire quoi "déperditions importantes?". S'il s'agit des débouchés, droit, éco et gestion en offrent de nombreux.  S'il s'agit du taux d'échec, oui, on sait qu'il est important à l'Université, y compris dans ces filières, mais il ne touche pas plus les élèves ES que les autres, voire moins, comme déjà dit dans mon billet précédent (sur la base des statistiques ministère présentées ici).

Bon, mais heureusement, pas de souci à se faire, Darcos n'a "évidemment pas le moindre projet hostile vis-à-vis de la filière ES"...

Publié dans Enseignement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L'Ariégeois 04/09/2007 11:09

Ca va saigner http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-950911@51-946005,0.html

Olivier Bouba-Olga 02/09/2007 20:50

@ stateur : c'est réparé !

stateur 02/09/2007 10:38

Un petit souci sur le lien vers http://www.apses.org/spip.php?article714C'est pas le bon article...Ceci dit, le programme proposé à l'air interessant !

rogel 01/09/2007 13:13

Pour Alexandre, Si tu veux faire quelque chose d'efficace, ajoute ton témoignage à ceux que nous avons djà recensés à l'adresse ci dessous : http://www.ac-orleans-tours.fr/ses/vie%20discipline/postbac/temoignages/temoignages_1.htm Par ailleurs et au risque de te surprendre, cela fait un peu plus de vingt ans que les SES subissent ces attaques (les premières doivent dater de 1980) et elles sont plutôt plus subtiles et moins dégueus aujourd'hui qu'auparavant. Va sur le site académique de Versailles où sont recensés quelques vieux articles comme "l'économie au lycée, çà craint"; tu verras ce qu'on a déjà essuyé www.ac-versailles.fr

Aalexandre 01/09/2007 10:32

Je me désespère de lire de telles choses... J'ai obtenu un bac ES en 1995 (bon ok, l'année de la réforme, les maths c'était niveau 2nde mais bon) et aujourd'hui je suis docteur en Sciences Economiques depuis quelques mois... Je sais que je ne représente pas la majorité mais les propos du Ministre sont tellement abjects qu'ils me touchent particulièrement...Que faire? Dois-je lui écrire une longue lettre dans laquelle je lui explique tout mon parcours de A à Z et celui de tous mes camarades docteurs et doctorants, plus l'ensemble des ceux qi ont atteint à Bac+5 et qui maintenant ont de bonnes situations ainsi que l'ensemble des bacheliers ES qui aujourd'hui sont fonctionnaires de l'Etat français... ces derniers doivent-ils se considérer comme des échecs de la filière ES ? Si c'est le cas, non seulement Darcos haït la filière ES mais aussi une très grande partie des fonctionnaires passés par cette filière (rappelons au passage que la filière AES est une des meilleures voies universitaire pour intégrer la fonction publique)...