Débat sur le système de santé US

Publié le par Olivier Bouba-Olga

Débat en cours aux Etats-Unis sur l’efficacité du système de santé US. Ca a commencé avec ce billet de Greg Mankiw. Réactions rapides de Mark Thoma, reprises et complétées par Brad de Long, puis de Dean Baker. Paul Krugman souscrit aux arguments de ces derniers.

 

Finalement, s'il n'y a pas autant de débats entre économistes en France, c'est peut-être parce qu'il nous manque un Greg Mankiw…

Publié dans Divers

Commenter cet article

David MOUREY 07/11/2007 22:33

Merci pour les précisions. Au moins, c'est plus clair et je comprend mieux. C'est vrai qu'il manque de lieux de débats publics et/ou accéssibles au public. C'est vrai aussi que leséconomistes sont trop absents des échanges via les blogs, et c'est vrai encore qu'ils ne font pas assez d'éfforts pour se faire comprendre du plus grand nombre. Cela dit, à travers nos blogs, de plus en plus nombreux, nous participons (à divres titres et de diverses manières) à la mise en perspective des différents points de vue sur de multiples sujets. C'est aussi pour cela que j'organise moi même des débats décentralisés sur Pontault-Combault pour des personnes (en partie) qui avant n'y avait jamais assité...  Enfin, je ne crois pas que tu sois un adepte de la pensée selon les termes de la "pensée unique" et de son contraire.  C'est d'ailleurs pour cela que je visite ton blog. Il sufit de lire les nuances de la fin de mon commentaire. Afffaire à suivre comme tu le dis...

Aalexandre 07/11/2007 10:09

@ David et @ Olivier : une des raisons possibles au manque de débats entre économistes sur des supports accessibles au plus grand nombre peut être la non maîtrise, par ces grands noms de l'économie française, des outils et supports modernes type internet. De plus, à la télévision, seuls les plus médiatiques ou ceux qui ont envie de s'exposer participent aux très peu de débats auxquels on a droit : les deux Cohen, Maris et .... ben pas beaucoup d'autres...François Bourguignon, JP FItoussi n'apparaissent malheureusement jamais à l'écran...

Olivier Bouba-Olga 07/11/2007 09:30

@ David Mourey : i) je ne dis pas qu'il n'y a pas de débat, je dis qu'il y en a moins qu'aux Etats-Unis. Tout au moins sur Internet, je ne vois pas d'économistes du calibre de Krugman, Mankiw, Rodrik et autres échanger sur des sujets d'actualité. Mon propos ne discrédite pas les économistes, bien au contraire, puisque j'aimerais qu'on les entende plus souvent dans le débat public. Bien sûr, il y a des rapports, des revues spécialisées, etc., mais pas assez de discussion sur des supports accessibles à plus de personnes. ii) pour le dire autrement, ce n'est pas le manque de positionnements différents que je regrette, mais le manque de lieux de débats équivalents à ceux que je peux observer aux Etats-Unisiii) sur le discours "pensée unique", je ne crois pas avoir jamais montré un tel penchant. Pour preuve par exemple ce que j'ai pu dire sur un tel discours porté par certains économistes sur la question du protectionnisme européen (http://obouba.over-blog.com/article-5931038.html)iv) bon, ca mériterait peut-être d'autres développements, à suivre donc...

Laurent GUERBY 06/11/2007 22:42

On comprends mieux pourquoi Mankiw a fermé les commentaires sur son blog :).

David MOUREY 06/11/2007 21:32

Bonsoir, je ne suis pas d’accord avec cette remarque selon laquelle il n’y aurait pas de débats entre économistes en France. Je ne comprends pas qu’un universitaire dise cela. Il y a déjà la commission Attali pour discréditer les économistes, il avait déjà Bernard Maris et tous ceux qui comme lui ont une fâcheuse tendance à jeter le bébé avec l’eau du bain.  Voilà qu’Olivier Bouba-Olga s’y met après avoir dénoncé la commission Attali en manque d’économistes.  A quoi cela sert-il, si ce n’est à discréditer une profession qui est la sienne. En quoi, manque-t-on de débats entre économistes en France ? Il y en a toutes les semaines des débats, à la TV, à la radio, dans les journaux, dans les revues sérieuses, par rapports interposés…. Que manque-t-il donc ? Vraiment je ne comprend pas, ou peut être que si. Je crois que souvent, en France, certains font l’hypothèse que la grande majorité des économistes baignent dans la pensée unique, et ne conçoivent donc qu’il y ait débat qu’à partir du moment ou les « anti pensé unique » s’expriment. Ne peut-il y avoir débat qu’entre des extrêmes ? N’est-il pas possible de concevoir les débats entre positions nuancées ? Bref, le message d’OBO était court, donc il peut facilement faire l’objet d’interprétations plus ou moins éloignées de la pensée de son auteur. Ce que je ne souhaite pas. Mais alors qu’il veuille bien m’expliquer cette remarque….