Inflation

Publié le par Olivier Bouba-Olga

Titre étrange de Reuters : "Christine Lagarde voit une hausse de l'inflation en 2008". Elle voit ça dans sa boule de cristal, comme Gizmo ?

Réaction étrange du PS, qui pointe "l'impuissance du gouvernement" suite à cette déclaration de Lagarde. En matière de lutte contre l'inflation, quand celle-ci résulte de la hausse des prix du pétrole et des matières premières, le gouvernement français ne peut effectivement pas faire grand chose, qu'il soit de gauche ou de droite.

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ozenfant 13/01/2008 10:24

Normal que toutes les boites industrielles françaises ferment les unes après les autres, puisque tous les crétins de France approuvent la politique fiscale obsolète du pays.Ségolène qui veut réduire les taxes sur les produits importés "Car il faut que les plus démunis puissent acheter les produits Chinois pas cher".C'est comme si tu disais aux enfants des familles pauvres: prenez dans le porte-monnaie de maman, puisque vous êtes les plus démunis de la famille !PAS UN SEUL AUTRE PAYS AU MONDE NE TUE SON INDUSTRIE PAR DES TAXES SALARIALES AUSSI ELEVEES.Pas un seul pays au monde n'a des journalistes et des politiciens aussi dépourvus de matière grise pour ne pas s'en être encore aperçus, je me demande d'ailleurs si la tare nationale n’est pas d'avoir du mou de veau à la place (de la matière grise).Au lieu, comme TOUS les autres pays, de taxer les bénéfices ou le chiffre d'affaire ou les produits de luxe: Chez nous on taxe le travail ! Plus con et plus anti-social, tu meurs !Après cela une cohorte de crétins diplômés cherchent à comprendre pourquoi nous délocalisons !Si on te double le prix de quoi que ce soit et que ton cerveau fonctionne: tu n'achètes plus !Et bien la France n’achète plus de salaires ! En France nous avons la fiscalité la plus anti-embauche du MONDE... une armée de rêveurs diplômés, se demande pourquoi les PME françaises ferment les unes après les autres ?Nous traînons comme un boulet l'idéologie obsolète de nos élites médiatiques.Et malheureusement ces élites, absolument obnubilées par les soi-disants EXPERTS économiques (sans la moindre expérience d'économie de terrain), sont incapables de voir plus loin que le bout de leur nez:Incapables de voir les solutions simples et efficaces que le monde du travail muselé réclame depuis 30 ans:C'est aussi anti-social de taxer l'embauche et les salaires... que c'est anti-développement !Après Arena, après Duralex, après les chaussures Jallatte, après les pianos Pleyel et après le groupe Charles Jourdan, pour ne citer que quelques marques bien connues de la plupart des Français, c'est aujourd'hui le groupe Salomon qui met quasiment la clé d'un site sous la porte, mais pas pour cause de cessation d'activité, pour cause de délocalisation (cf. Arena): http://poliblog.canalblog.com/archives/2008/01/12/7531404.html#comments

Fatigué 07/01/2008 09:21

Le truc poëllant chez les économistes, c'est que lorsqu'ils prétendent qu'un truc auquel personne ne croit pourrait se produire (au hasard, disparition de la question du réchauffement climatique, non-dissémination des OGMs ou recyclage magique des sols laissés par les centrales nucléaires en fin de vie ou des rivières bourrées de PCBs) ils invoquent l'argument magique qui rend tout possible : et sous vos yeux ébahis mesdamens et messieurs voici l'argument magique :        Le progrès technique.Mais bizarrement, l'idée même du progrès technique disparait dès lors qu'il s'agit d'évoquer l'idée de quelque chose d'impossible : comme par exemple lutter contre l'inflation découlant de la hausse des cours du pétrole.Je crois que Christine Lagarde manque de finesse : elle devrait évoquer l'hypothèse d'un possible progrès technique, possibilité dopée par des promesses d'embauches massives de chercheurs : les promesses n'egagent à rien et diviseraient plus sûrement la communauté économique que les timides réformettes de gouvernances des universités dont le but essentiel semblent être de convaincre l'électorat UMP que le gouvernement agit, enfin s'agite.Et pendant ce temps, la maison brûle comme disait l'autre : vivement la crise........

enzo d'aviolo 07/01/2008 08:39

ah bon, on peut rien faire! j'adore ce genre de propos!et la Tipp flottante supprimée en 2003, c'était pour faire beau alors?

Libéroïdal 06/01/2008 20:57

J'insiste : il faudrait peut-être éviter de le leur dire, puisque ça pourrait tout à fait être faux, la dépendance, notamment, au pétrole et matières premières importées n'étant pas une fatalité (la gestion des dépendances étant au coeur de la théorie des compléments et substituts : micro-eco 101). Voir par exemple à ce sujet l'investissement constant de la Chine et du gouvernement chinois dans ses mines de charbon.

éconoclaste-sm 06/01/2008 20:01

"En matière de lutte contre l'inflation, quand celle-ci résulte de la hausse des prix du pétrole et des matières premières, le gouvernement français ne peut effectivement pas faire grand chose, qu'il soit de gauche ou de droite."D'accord. Maintenant, il faudrait le leur dire, non ? Histoire qu'ils arrêtent de raconter le contraire avant les élections.