La Chine? Trop cher...

Publié le par Olivier Bouba-Olga

Petit article intéressant du Quotidien du Peuple, d'après une dépêche de l'agence de presse chinoise Xinhua (merci à Jacques Debord pour l'info!) :
Chine : la fermeture d'entreprises de RDC n'a pas d'impact important dans le Shandong
La récente fermeture d'entreprises à capitaux de la République de Corée (RDC) n'a pas d'impact majeur sur l'économie locale dans la province du Shandong (est), a dit le gouverneur Jiang Daming en marge de la session parlementaire de Chine. "Au contraire, cela permettra d'améliorer notre structure industrielle et la qualité de l'économie locale", a dit Jiang, également député à la 11e Assemblée populaire nationale (APN, Parlement chinois).

De nombreuses compagnies à investissements de la RDC ont mis fin à leur activité en Chine cette année, sans payer les ouvriers. A Jiaozhou, ville près du port de Qingdao, 103 entreprises à capitaux de la RDC ont fermé leurs portes sans payer les salaires et les taxes. "La plupart de ces compagnies sont de petites usines", a dit Jiang, ajoutant qu'"il est considéré comme naturel par les investisseurs de s'en aller lorsqu'ils ne peuvent pas gagner d'argent ici".

Il a dit que les fermetures étaient principalement précipitées en raison d'un impôt sur les sociétés uniforme qui a commencé à s'appliquer pour les compagnies chinoises et à capitaux étrangers en 2008. Une nouvelle loi entrée en vigueur le 1er janvier 2008 fixe un taux unifié de l'impôt sur les sociétés à 25% pour les compagnies chinoises et étrangères.

Auparavant, le taux moyen de l'impôt sur les sociétés chinoises était de 25%, contre 15% pour les entreprises étrangères. En plus du taux d'imposition plus élevé, la presse de la RDC a indiqué que l'augmentation du coût de la main-d'oeuvre et des restrictions en matière de pollution étaient des facteurs importants des retraits.

Publié dans Mondialisation

Commenter cet article

une lectrice 10/04/2008 03:53

Pour aller plus loin, on peut même rappeler que- la Chine ne déballe plus le tapis rouge aux investisseurs étrangers, comme le dit HEC Eurasia Institute http://www.hec.fr/eurasia/upload/TOPIC_Mai_2007.pdf- On sait que l´augmentation du coût du travail en Chine a pour objectif d´accroître la part de l´industrie à forte valeur ajoutée dans les exportations chinoises.  Une des conséquences en est que la Chine exporte déjà vers les pays voisins tels le Vietnam son mode de production le moins efficace, avec les marges les plus basses, le plus violateur des droits du travail et le plus dommageable à l´environnement. Et après tout, comme l´écrit Richard Welford, est-ce que ce n´est pas ce que les Occidentaux ont fait en Chine jusqu´à présent? (en page 9 du document: "The implications of China´s value chain shift"http://www.hec.fr/eurasia/upload/TOPIC_Mai_2007.pdf 

Un lecteur 17/03/2008 19:00

A rapprocher de cet article publié aujourd'hui dans le Spiegel.

Veig 17/03/2008 17:19

Etonnant. Irait-on progressivement vers la fin du dumping social et environnemental en Chine ?