Les joueurs du PSG sont rationnels

Publié le par Olivier Bouba-Olga

Mazette! J'ai préparé ce petit billet hier, et voilà que je découvre ce matin que Gizmo m'a grillé mon sujet... Tant pis, je le poste, et renvoie sur son billet pour des précisions/compléments.

Petite réaction rapide suite au billet de Rue89, curieusement titré "le PSG perd, les joueurs veulent être augmentés". En fait, les joueurs ne demandent pas une prime en cas de défaite, mais en cas de maintien. Ce qui est tout à fait rationnel.

Si le PSG est relégué, il essuie une perte R. En posant l'hypothèse héroïque que les joueurs, en accroissant leur effort pendant les derniers matchs, peuvent empêcher la relégation, il est rationnel de leur octroyer une prime P, d'un montant total inférieur à R, pour les inciter à produire cet effort. Le PSG y gagnera (coût supplémentaire de P inférieur à la perte potentielle R). On peut bien sûr considérer que les joueurs n'ont pas de déontologie, qu'ils sont opportunistes, mais c'est une hypothèse de base de l'économie : si je peux tirer avantage de ma situation, je n'hésite pas.

On notera que si le PSG était à quelques points des premières places, et que les joueurs demandaient une prime supplémentaire en cas de qualification pour la ligue des champions, les réactions à leur comportement ne seraient sans doute pas les mêmes. Pourtant, ce serait la même histoire : la qualification serait synonyme de gain G, en posant la même hypothèse héroïque que précédemment, il serait rationnel que le PSG leur octroie une prime P d'un montant total inférieur à G.

Bref, un joueur du PSG est sans doute un mauvais footballeur, mais c'est un bon homo oeconomicus...

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pas perdus 30/04/2008 23:36

Beaucoup ne seraient-même pas titulaires au FC Neuville !

LG 24/04/2008 22:33

rappelons aussi qu'en plus de leurs salaires de PDG du CAC 40, les joueurs de foot ont aussi une superbe niche fiscale.c'est plus qu'un bon "homo oeconomicus"  ...!

Eric LEGUAY 23/04/2008 23:47

Cette belle démonstration ne fonctionne que si l'on considère le football comme un sport et donc les footballeurs comme des sportifs qui doivent accomplir un exploit : base de leur rémunération. Le football n'est plus depuis lontemps un sport mais un spectacle et le footballeur n'est plus un sportif mais un artiste. ce n'est donc pas sa prouesse footballistique qui est rémunérée mais sa capacité à faire de l'audience et générer du buzz qui assure des rentrées d'argent des sponsors. Ainsi un joueur comme Amelka a pu gagner des millions d'euros en restant assis sur un banc de touche car aux yeux des sponsors il représentait une valeur émotionnelle forte quantifiable en euros.Un club qui perd est donc un club qui fait perdre individuellement de l'audience et de la capacité à séduire des sponsors. Donc un joueur dans une mauvaise équipe est un peu comme un acteur dans un navet. Il se fera payer cher pour la mauvaise image qu'il supporte de rester dans ce film ou dans club. Pour un joueur être en contrat au PSG est l'assurance évidente de faire fuir les sponsors et donc l'audience et de la notoriété. Demander une prime est donc juste à leurs yeux car la pitoyable image (largement justifiée) de ce club leur fait perdre de la valeur auprès de leurs sponsors. C'est donc un risque financier énorme pour eux ;-( Si demain le PSG disparaissait l'image du football se porterait mieux

YR 23/04/2008 19:05

Il est ainsi démontré deux préjugés :1) l'économie ne fait pas bon ménage avec l'éthique,2) les vainqueurs méritent plus que les vaincusAlors qu'économiquement, c'est l'ampleur de la perte et du gain espérér qui va motiver la décision, sans considération de  morale ni de mérite des acteurs économiques.

eric 23/04/2008 12:45

S'ils avaient été de bons agents économiques, ils auraient joué de manière à rester sur les avants postes, et ainsi négocier des primes supérieures, et une continuité salariale, voir même une amélioration. Car les joueurs estiment être capables, s'ils le choisisent, de jouer suffisament bien pour ne pas être relégués... donc font le postulat d'être de bon joueurs! Maintenant, sans prime de maintient, il vont  devenir mauvais? Assurant ainsi la relégation certaine du club... mais prenant un risque certain sur leur avenir. Donc, à mon humble avis, que ce soit sur ou en dehors, les joueurs sont des bourrins!! Et les primes n'y changeront rien, qu'elles soient accordées ou non...