Qui sont les plus généreux : les riches ou les pauvres ?

Publié le par Olivier Bouba-Olga

Pour le savoir, on peut s'appuyer sur l'Insee Première n°1186 de mai 2008.

Concentrons-nous d'un côté sur les 25% de ménages les plus pauvres (1er quartile), de l'autre sur les 25% de ménages les plus riches (4ème quartile).

Si on regarde d'abord qui donne, on s'aperçoit que les riches sont plus nombreux à donner que les pauvres : plus de 18% des riches donnent, contre moins de 2% des pauvres.

On se focalise ensuite sur ceux qui donnent, riches et pauvres, et on regarde combien ils donnent :

Première idée : si on regarde la médiane des dons de ces deux catégories, on s'aperçoit que les riches donnent plus : 107€ contre 50€.

Deuxième idée : oui, mais il y a des réductions d'impôt sur ces dons (75%), dont peuvent bénéficier les ménages imposables. Il faut donc regarder plutôt les dons nets, c'est-à-dire les dons effectués, desquels on soustrait les réductions d'impôts (en sachant que tout le monde ne paie pas d'impôt et ne bénéficie donc pas de ces réductions). Nouveau résultat : la médiane des pauvres passe de 50€ à environ 35€, celle des riches de 107€ à ... 27€...

troisième idée : c'est bien joli de regarder ce que donnent les gens, en brut ou en net, mais il est clair que ce que l'on donne dépend de ce que l'on a. On peut donc vouloir rapporter les dons effectués aux revenus disponibles des ménages. Et on peut calculer cette part pour les dons bruts et les dons nets. On obtient alors cela :

Sur la base de ces indicateurs, que l'on raisonne en brut ou en net, les pauvres sont plus généreux que les riches : la moitié des pauvres consacrent plus de 0,23% de leurs revenus aux dons, alors que pour les riches, le chiffre est de 0,06%.

Conclusion générale : plus de riches donnent, mais ils donnent moins.


Publié dans Divers

Commenter cet article

cambier JP 02/01/2009 09:53

Intéressé par ces calculs certes assez plaisants mais biaisés de quelques sophismes, je voudrais signaler l'aberration morale du système fiscal : seuls les personnes imposables bénéficient de la réduction d'impôts, ce qui signifie que la générosité des moins aisés est méprisée, et celle des plus riches encouragée. Le même système vaut pour le recours aux "Services à la Personne", qui attribue une réduction d'impôt de 50% (et non un crédit d'impôt). Venant de perdre une partie de mes revenus (locataire défaillant) je devient non imposable : dès lors je dois payer "plein pot" les services qui me sont indispensables alors que j'ai moins de revenus (76 ans, handicapé). Les risques d'un tel système soi-disant "pragmatique" (encourager les riches à donner) sont la diminution des dons, et le recours au travail noir, aberration sociale.

jaggy 14/05/2008 16:21

" Conclusion générale : plus de riches donnent, mais ils donnent moins."Moi aussi, cette conclusion me dérange... cela semble démontrer que les pauvres sont plus généreux que les riches, ce qui me parait... un peu gros comme jugement ! :DJ'imagine que cela doit plaire à tous les tenants de l'anti capitalisme, mais présentée comme cela cette conclusion parait franchement naïve !! :DJ'ai envie de commencer par vous dire qu'il ne faut pas donner de l'argent aux pauvres, car sinon vous les rendrez riche et donc moins généreux !!Sinon, pour réfléchir un peu plus loin... Je vous rappelle que les riches payent plus d'impots. Hors j'imagine qu'ils doivent ressentir ces impots quasiment comme des dons qu'ils font à la société (c'est en fait le cas...).Un peu comme ma femme qui est infirmière, ne fait JAMAIS de dons car elle a l'impression d'en faire suffisamment tous les jours pour les malheureux, je pense qu'il parait logique et compréhensible qu'un riche se sente suffisamment ponctionné pour ne pas en rajouter en plus par des dons.De plus, il y a des limites aux comparaisons relatives. En effet, les gentils ne raisonnent pas ainsi "bon, aller, je vais donner 0,23% de mes revenus", tandis que les méchants disent en ricanant "moi je ne donnerai que 0,06% hiarc hiarc hiarc !!"En fait, les uns ne peuvent pas donner moins que 10 euros (en dessous ce serait ridicule), donc cela suffit peut-être à atteindre pour eux un pourcentage de revenu plus élevé.Tandis que les autres, plus généreux, mais comptant dans leurs dons leurs impots (+ TVA + IGF), se retrouvent par le miracle de la rêgle de trois à un seuil inférieur.Cqfd, les riches sont des salauds !!Franchement, j'aime bien tout le texte, mais la conclusion me dérange, tant on a entendu ces discours dans les manifs et par la voix de certains extrémistes...

antennerelais 13/05/2008 00:41

"L'avarice commence avec l'aisance"(Balzac, ou Proust je sais plus)

Alexandre Cessateur 10/05/2008 12:28

ça n'a rien à voir mais voilà un grand moment de protectioniste:http://www.france-info.com/spip.php?article133266&theme=81&sous_theme=264

de oliveira 09/05/2008 13:56

Voilà qui donnerait matière à un bon TD de SES ! Je vais essayer de prendre un peu de temps là dessus, mais si d'autres profs sont plus rapides que moi, merci de le faire savoir.