Le localisme dans le monde académique

Publié le par Olivier Bouba-Olga

Un article d'Olivier Godechot et d'Alexandra Louvet sur ce sujet a été publié sur le site de La vie des Idées. Il a donné lieu à un article dans Le Monde. Ce sujet n'est pas nouveau : en juin 2007, Godechot avait publié une tribune dans Le Monde (€) dénonçant le localisme. J'avais réagi, Gizmo également.

Nouvelle réaction, en réponse à l'article de Godechot et Louvet, avec un texte co-signé, outre votre serviteur, par Anne Lavigne et Michel Grossetti. Nous avons soumis notre réponse à La vie des idées, qui a accepté de la publier, elle est donc en ligne depuis ce matin. Une réponse de Godechot est attendue, elle devrait être publiée demain.

Lien vers l'article sur le site de La vie des idées, lien vers le pdf de l'article. N'hésitez pas à diffuser, commenter, compléter, critiquer, etc...

Publié dans Université

Commenter cet article

16/05/2008 15:24

@ elessar: le cout gigantestque de l'erreur pousse en effet a considerer que donner un poste fixe jeune comme on fait en France peut etre une des causes du mal (si je vous comprends bien). Mais si on decide de prolonger la duree sortie de these post fixe, alors il faudra vraiment s'attaquer au probleme des debouches a l'issue de la these/post-doc/"tenure track" pour ceux qui n'auront pas de poste (la tres grosse majorite). Aux US, et dans d'autres pays ou l'on a son poste tard (Allemagne), il y a des debouches si on abandonne en cours de route. En France, non. Si on ne s'attaque pas a ce probleme, on court a la catastrophe a mon avis: on risque de faire fuire (encore plus) un certain nombre de personnes qui pensent que le jeu n'en vaut vraiment pas la chandelle.Sur les MdC qui ne publient pas, meme si je ne doute pas qu'il y ait des exces, je suis pas sur que ce soit tres representatif, surtout pour ceux de "notre" generation. Aux US, quelqu'un qui publie pas sans tenure n'aura pas sa tenure, quelqu'un qui a sa tenure peut ne rien faire (les cas de gens ayant vu leur tenure revoquee etant rarissime, je ne serais pas etonne que ce soit plus faible que le nombre de fonctionnaires dont le statut a ete revoque). C'est finalement assez comparable, une fois la tenure obtenue.

Olivier Bouba-Olga 15/05/2008 12:32

@ Mehdi : oui, c'est en préparation, beaucoup de choses à faire, donc il faudra patentier un peu... disons d'ici une dizaine de jours au mieux!

Mehdi 15/05/2008 11:06

Préparez-vous une réponse à la réponse de votre réponse à l'original ?Mehdi

Emmeline 13/05/2008 14:26

La réponse à votre réponse (ca fait très querelle de l'Ecole des femmes, tout ca...) a été publiée : http://www.laviedesidees.fr/Le-localisme-universitaire-pour.html . J'avoue l'avoir lue rapidement, mais, quoique intéressante, elle me décoit un peu, alors que le texte que vous avez élaboré avec Michel Grossetti et Anne Lavigne m'avait davantage interpellée. J'ai l'impression que O Godechot et A Louvet "s'abritent" un peu derrière leurs bases de données et leurs calculs pour ne pas vous suivre sur un terrain "politique" (au sens noble du terme) laissant place à tout l'éventail des fonctions d'un chercheur, et se contentent pour la plus grande partie du texte de défendre la méthodologie. Dommage...

Elessar 12/05/2008 19:27

Sur le fond, l'explication qui consiste à dire que le localisme n'est pas une des causes de performances décevantes de l'Université française, mais une des conséquences des mauvaises incitations qui sont à l'origines de ces performances me semble convainquante.Mais je reste déçu sur les propositions. Plus d'info et plus de job market seminars. Pourquoi ne pas avoir poussé plus loin l'analyse ?Pourquoi, pour reprendre la 3ème idée, les américains organisent-ils des job market seminars ? Certes, ils ont de l'argent, mais ils auraient pu s'en servir pour autre chose. Quels sont donc les incitations en place dans les universités américaines qui les motivent à dépenser tant pour dévoiler l'incertitude sur la qualité du candidat-prof ?Pareil, quand je lis "le coût de l’erreur, dans le monde académique, est d’un niveau colossal : il s’agit de recruter une personne pour une quarantaine d’années…", pourquoi ne pas avoir poussé l'idée jusqu'à sa concusion logique (enfin, logique pour moi)? Que faire d'un mdc qui ne publie pas ? Qu'en fait-on aux US ? Est-ce la voie à suivre ?Bref, si vraiment vous croyez que le localisme n'est qu'une conséquence de dysfonctionnements en amont (amha analyse correcte), ce sont de ces dysfonctionnements et de ces mauvaises incitations qu'il faut parler. La Vie Des Idées ne serait pas un mauvais endroit pour ouvrir la boite de Pandore (remise en cause du fonctionnariat des profs, droits de scolarité élevés, salaires réellement compétitifs (vers le haut *et* le bas) etc. etc.)LSR