Consommation citoyenne

Publié le par Olivier Bouba-Olga

L'Insee nous apprend que la consommation a augmenté de 0,3% en novembre dernier. Rebond surprise nous dit Le Monde. Luc Chatel, secrétaire d'Etat chargé de la consommation, aurait déclaré : "En ne réduisant pas leurs achats de Noël, les Français participent à la relance de l'économie et accomplissent donc un "acte citoyen".

Question : est-ce que quelqu'un peut affirmer ici, sans mentir, qu'il a effectué un achat quelconque par citoyenneté, pour participer à la relance de l'économie?????

Publié dans Politique

Commenter cet article

lieben 04/03/2009 17:42

Interessante Informationen.

buy viagra 09/02/2009 11:42

you have a great site!

Marquis 08/01/2009 00:38

Je reviens sur le sujet, Economie, relance, acte citoyen, au travers de votre commentaire d’un colloque sur l’économie, qui apporte de l’eau à mon moulin, en soulevant l’ambigüité de la notion économique en tant que scientifique, politique, philosophique, et dont je reproduis ma réponse ci-dessous. Vous faisant remarquer que vos correspondants de qualité, sur le sujet se sont prononcés plus fragmentairement et plus confusément tel que dans ma vision. Alors niveau de deuxième, peut être mais lequel pour vous et les autres.
 
En effet, l’économie est t’elle, à  un, deux ou trois volets ? Scientifique politique et philosophie.
 
La formation, le métier, les courants etc. influent certainement, et contribue ici très spécialement à masquer la VERITE dans les propos bien partisans, d’un aspect ou d’un autre de ce qui forme un tout en l’économie et pour aller à l’essentiel. Il me semble que l’économie est une science à trois volets indissociables comme tous ce qui est en Vérité, l’un de calcul à partir d’hypothèses, au service du politique qui doit lui prendre en compte le philosophique, à savoir ce qui est dans l’intérêt du citoyen dans un contexte donné. La saine évolution actuelle des esprits, le prouve. Il est de plus en plus question de valeur dans le politique et l’économique, c’est donc une réalité. Mais en ces temps de prospérité et de pseudo richesse de certains aux manettes, il y a bien eu comme un oubli, qui n’a pas échappé aux multinationales au détriment de la vraie, réelle et saine économie. Alors prêt pour l’atterrissage, provoqué par la bourrasque de la crise, sur base de dérive de l’économie, et quelle dérive, celle des calculs ? celle du sens ?,  et,  ou, de la responsabilité ?
 
La VERITE, est bien, une, absolue, intemporelle et universelle, mais aussi connaissance, réalité, cohérence, création, existence, destinée etc., donc philosophique, et néanmoins en  tout domaine, pour ne faire qu’un avec ce qui est en elle.                                                       Pourtant à chaque époque et lieu son ignorance, d’où ces erreurs et approximations, c’est ce qu’on explique par le relativisme d’une situation, qui n’est en fait que la qualification de la circonstanciassions, d’un éloignement de la VERITE. Cette notion éclaire toute les autres, c’est le travail essentiel à mener en premier.
 
Je peux me tromper et j’aimerais que vous me disiez en quoi.                                                      En effet, plutôt la considération, et le débat d’idée que l’attaque aux personnes.                                  Vous avez failli me déstabiliser, en m’attaquant, en esquivant le sujet et en me prenant de haut, le doute m’a envahi, mais pas plus.                                                                                    Puis, j’ai lu votre commentaire du colloque et sur la dame du train et là j’ai vu la faille en vous,  et le piédestal sur lequel vous vous étiez hissé, s’est évaporé.                                                                                                                                        La philosophie semble vous être étrangère, c’est pour ça que vous l’excluez de l’économie, pour vous seulement scientifique, domaine dans lequel vous exceller, peut être, et moi pas, mais la vision me semble t’il doit être plus globale et c’est ce que j’essaie de démontrer.   Pourrait vous répondre autrement que dans la vexation (à double sens).
Nous avons démarré sur le mauvais pied, il nous appartient de rectifier.
Merci d’avance, ou tant pis.
 

Marquis 07/01/2009 23:47

On ne peut objectivement pas comparer les roquettes artisanales du hamas et les bombes à fragmentation d'Israel.
Commentaire n° 15 posté par jean aujourd'hui à 21h04 REPONSES:Il nest pas question de dose; mais de principe. Et quand bien même, un tir permanent de roquette, générant autant de peur et stress, plus quelques morts est largement suffisant à considérer que nous parlons bien de la même cause. Je vous ferais grace de ne pas en juger les auteurs, en recherchant qui provoque et qui répond, qui accepte l'existence de l'un et l'autre pas. Pour ma part une guerre ne fait que des victimes, dans les deux camps. Je défends donc aucuns camps ici..

Marquis 07/01/2009 23:23

Prochaine manifestation à Paris contre les bombardements de Gaza : Samedi 10 janvier à 15 h place de la RépubliqueMerci de colporter l'info svp NON, non et non Il faut que la cause soit juste, pour cela, il faut s'insurger contre tous les bombardements, nous n'y retrouverons alors pas les mêmes personnes. DOMMAGE aussi (au propre et au figuré)