Le clown et l'économiste

Publié le par Olivier Bouba-Olga

Chaque année, les lycéens doivent émettre des voeux d'orientation. L'Université de Poitiers vient de prendre connaissance des voeux pour la rentrée 2006-2007. Résultat des courses intéressant, à interpréter avec précaution, cependant, car des décalages existent entre les voeux et l'orientation effective des lycéens. Je ne reprends ici que quelques résultats :

Filière 1er + 2ème voeux Part dans l'ensemble
Sciences économiques 111 2,1%
Histoire de l'Art 194 3,6%
Arts du spectacle 210 3,9%
Sciences du sport 377 7,1%
Psychologie 593 11,1%
Total Université 5328 100%
Voeux d'affectation pour la rentrée 2006-2007

Les sciences économiques sont une filière qui assurent une bonne insertion sur le marché du travail (taux de chômage faible) et une bonne qualité des emplois occupés (part des cadres supérieurs forte). En 2004-2005, 185 voeux pour cette filière, en 2005-2006, 119, pour 2006-2007, on tombe à 111. On voit mal comment une telle filière est tenable. Les filières "sport" et "psychologie" attirent toujours beaucoup (moins que les années précédentes, cependant : on est passé de 721 à 750 puis 593 pour psycho, et de 532 à 506 puis à 377 pour Staps). Les débouchés y sont notoirement plus faibles (même si les diplômés de master des deux filières ont des bons débouchés, ceux-ci ne suffisent pas à assurer une bonne insertion à l'ensemble des étudiants).

Résultat remarquable : il y a plus d'étudiants à vouloir s'inscrire en Arts du spectacle qu'en Sciences Economiques. On peut y voir le signe de l'irrationnalité des lycéens. J'y vois plutôt le signe d'une hyper-rationalité : à entendre le discours de Parisot ou de Dassault sur la flexibilité, les erreurs de nos politiques à propos du taux de chômage, l'interview récente de Luc Ferry sur les problèmes de l'éducation nationale, les propos léinfiants de Guy Dollé et consorts sur les entreprises familiales, etc, etc, etc, je crois qu'une formation Arts du spectacle (avec, bien sûr, option Clown) est une bonne formation, sans doute même la meilleure, pour finir responsable économique ou politique dans notre doux pays.

Publié dans Université

Commenter cet article

Meghan 15/12/2006 09:45

@ M Bouba-Olga
Désolée, malgré ma lecture assidue de vos posts , j'avais "loupé" votre réponse...
J'avais bien lu que vous ne nous aviez pas traité de fainéants (mais il s'agissait d'un posteur de commentaires.
Je dois dire que pour moi la question des débouché a en effet été secondaire dans mes premiers choix d'orientation (lettres et même pire : com...).   Je pense qu'il y a plusieurs explications, tout d'abord il est difficile de savoir, à 18 ans,  quel "métier" nous attire... pire... la fac ne prépare pas à un métier !! d'où l'idée pour beaucoup : j'atteind un niveau (L3, M2) et je verrais bien après !
En ce qui me concerne, j'ai suivit des filière parceque leur contenu a priori m'interressait... et que ce qui compte dans la culture c'est de faire des liens !
Enfin, promis, après j'arrète, le reproche que je pourrais faire à la "fac" (c'est à dire à un tout, mais certains cas se distinguent quand même) c'est son détachement de la vie professionnelle...parfois même de la réalité...

Eloïse 12/11/2006 14:56

D'accord, d'accord! Je comprend! C'est juste que sur le coup j'ai trouvé ca dur et me suis dit "non mais!" lol! Me voila rassurée!

Olivier Bouba-Olga 12/11/2006 08:10

@ Eloise : ok, merci pour ces infos!précision : je n'ai aucun a priori défavorable vis-à-vis des personnes qui s'engagent dans la filière Art du Spectacle, ni dans n'importe quelle filière d'ailleurs, je ne vous considère pas non pus a priori comme flemmard, etc. . Je constate juste que la somme de choix individuels (qui ont tous leur rationalité) conduit à des résultats parfois collectivement irrationnels (peu de monde dans les filières à débouché, beaucoup dans ceux sans débouchés, etc.).Après, parler d'arts du spectacle était un bon moyen de dire que certains responsables avaient vraiment l'air de clowns, mais faut pas que les vrais clowns le prennent mal ! ;o)

Eloïse 11/11/2006 22:58

Re-moi!
je viens de voir le commentaire de "pourquoi choisir tel orientation" voila des explications.
Bon et oui en arts du spectacle faut dire que déja apres un mois de cours nous ne sommes plus que 2 tiers des inscrits a aller en cours, c'est pas plus mal pour nous qui restons!
Et cette filiere oui n'a pas de débouchés, mais pour la plupart d'entre nous, la licence c'est uniquement pour entrer dans de grandes ecoles apres (metiers du ciné, theatre, photo, etc) Car les ecoles publiques formants a ces domaines (Femis, Louis Lumieres, ENPArles, conservatoires,..) sont accessibles uniquement apres un bac plus 2 ou 3 avec une licence en arts du spectacles, arts plastiques, etc.... et sont tres selectives car rares! Les formations apres le bac dans ces domaines sont uniquement dans des ecoles privées extremement cheres, voila le pourquoi de notre choix! Notre choix est-il maintenant comprehensible?
C'était le dernier!

Eloïse 11/11/2006 22:42

Etant étudiante en Arts Du Spectacle, option "clown" si ca peut te chanter, je voulais juste te preciser que si les effectifs on augmentés c'est que depuis cette année le nombre de places est illimitées, avant il y avait des selections, les inscriptions étaient limitées... voilu!
Après tes apprioris sur ma filieres..... et bien que veux-tu, chacun son truc! Je prefere finir intermitente derriere une caméra mais faire un metier qui me passionne plutot qu'avoir un bouleau stable derriere un bureau et me faire chier..... c'est un choix à faire, c'est vrai que desfois on nous prend pour des flemmards etc mais on est pas tous comme ca, c'est un milieu ou on en chie pr s'en sortir et pour evoluer et se demarquer, c'est une bataille permanente mais qu'est ce que c'est bon!
voilu ce ne sont pas des reproches, moi j'ai des apprioris sur d'autres choses lol! c'était histoire de donner un point de vu nouveau!
Bonne continuation, mine de rien c'est interessant tous ca!