Qui a dit (#3) ? Fin du Jeu !

Publié le par Olivier Bouba-Olga

Bon, le jeu s'est terminé très vite, puisque je crois qu'en moins de 10 minutes, Camille a donné la bonne réponse : Jack Lang. Je soupçonne Camille d'être soit abonné(e) au Nouvel Obs, soit d'écrire les discours de Jack soit, pire, de les apprendre par coeur...

Car, en effet, ces propos sont tirés d'une interview mémorable pour le Nouvel Observateur (semaine du 17-23 août, p. 32-33), celle-là même dans laquelle il explique avoir été applaudi par 50 000 personnes aux Vieilles Charrues par des gens criant "Jack Président!". Ce n'est plus Jack Lang, c'est Jeanne d'Arc (cf. ici pour quelques précisions...).

Retour sur ses propos : sur la fuite des jeunes hors de l'Hexagone, j'en avais déjà parlé , pour relativiser (euphémisme) ce genre de thèse.Sur l'impossibilité de créer son entreprise, je signale à Jack un document de l'Insee qui montre que la création d'entreprises ne se porte pas si mal que ça en France. Sur l'administration tatillonne et les banques imbéciles, là, je suis dépassé par la hauteur du propos et ne trouve rien à rétorquer. Il faudrait dire à Jack que ce n'est pas parce que son slogan est "inventons demain" (cf.son blog) qu'il est nécessaire qu'il "réinvente hier"...

Publié dans Jeux

Commenter cet article

Olivier Bouba-Olga 22/08/2006 07:49

@ Laurent : sur les données Sirène, certaines doivent être disponibles sur le site de l'Insee, sans doute dans la rubrique "Alisse, données d'entreprises", d'autres en demandant auprès de l'Insee et contre rémunération je suppose. Merci pour le document Ixis !

Laurent GUERBY 21/08/2006 22:43

Au passage, une publication d'Ixis sur la géographie et l'économie :http://www.ixis-cib.com/read_doc_public.asp?type_fichier=FlashsFMR&fichier=FMR_FLASH_ECONOMY_2006-292_17-07-2006_GB.pdf&langue=GB

Laurent GUERBY 21/08/2006 20:36

Le papier de l'INSEE a l'air de dire que la base Sirene a toutes les informations necessaires pour la France. Est-ce public ?

Olivier Bouba-Olga 21/08/2006 16:58

@ Vulgos : non, non, ce n'est pas ironique! Les réformes genre CPE/CNE sont sous-tendues par l'idée que si il y a chômage, c'est que les entreprises ne sont pas incitées à embaucher, car trop difficile de débaucher. Bref, le système d'incitation n'est pas bon. Les premiers résultats sur le CNE montrent les limites d'une telle analyse : de mémoire, près de 70% des entreprises ayant embauché en CNE auraient de toute façon embauché, et la part de ceux qui embauchent parce qu'il y a le CNE ne dépasse pas les 10%. De plus, l'explosion de l'intérim et d'autres formes de contrats aidés/précaires montre que les entreprises disposent déjà d'outils efficaces si elles veulent embaucher. Bien sur, cela pèse sur les salariés, d'où l'importance d'une évolution du rapport salarial (et de la thématique du genre sécurisation des parcours professionnels). De mon point de vue, ceux qui souffrent du chômage sont ceux qui n'ont pas les qualifications requises. En forçant le trait, on pourrait les donner aux entreprises (et leur dire qu'elles peuvent les licencier dès qu'elles veulent) qu'elles n'en voudraient pas. L'accroissement de la flexibilité du travail n'y fera rien.La bonne ligne de conduite, en termes de politique économique, serait la suivante : politique d'innovation (au sens large) pour booster la croissance et créer suffisamment d'emplois, d'une part ; réflexion sur l'évolution du rapport salarial pour que les salariés ne soient pas les seuls à supporter l'accroissement de la flexibilité.L'économie du travail est largement "dominée", aujourd'hui, par des analyses relevant de la théorie des incitations, ce qui explique une bonne part des préconisations avancées, notamment par Cahuc. Ils oublient trop souvent le lien croissance/emploi. Je développe asap dans un billet forcément mémorable!

vulgos 21/08/2006 16:42

"il ne faut pas attendre d\\\'une réforme du droit du travail une réduction du chômage ; mais une telle réforme est importante pour que la situation des personnes en emploi s\\\'améliore."
Olivier, c'est ironique ou alors vous pouvez expliciter? D'habitude, on nous vend ces réformes en disant que ça fera trouver un emploi aux chômeurs, pas que ça améliorera la situation de ceux qui ont un contrat de travail, et pour cause.