Le suicide collectif des économistes - suite

Publié le par Olivier Bouba-Olga

Article très intéressant de Florence Audier sur La vie des Idées, sur "l'évaluation et la liste des revues", qui complète en quelque sorte un autre article dont j'avais parlé ici. Il montre d'une part les limites d'une évaluation qui se réduit au nombre de publications dans la top list des revues scientifiques ; mais aussi, et peut-être surtout, que les chercheurs français ayant publié dans de telles revues est particulièrement limité : 62 articles signés ou co-signés par des chercheurs français en 2007/2008 sur les 1636 articles des revues notées 1 ou 1*, soit 3,8% de l'ensemble. des articles. En nombre d'auteurs ayant signé au moins un article (pour prendre en compte les articles co-signés par plusieurs français), on monte à 93, soit 2,9% des signataires...

Les économistes se dotent donc d'un indicateur de performance que la plupart ne pourront pas atteindre mais qui va devenir de plus en plus déterminant pour les carrières individuelles et les dotations des laboratoires...joli suicide, non?

Publié dans Université

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article