Sigmund Chirac

Publié le par Olivier Bouba-Olga

Lu dans le JDD hier, cette affirmation de Denis Tillinac, écrivain corrézien proche de Chirac :

Si l'on sentait, dans l'inconscient collectif, un besoin de Chirac, il se représenterait. Pour le moment, ce besoin on ne le perçoit pas. Mais cela pourrait advenir à la faveur d'un aléa comme une crise internationale ou si Le Pen n'avait pas ses 500 signatures.

Vu que 81% de conscients français ne souhaitent pas que Chirac se représente (même source), notre président prépare une réforme pour faire voter les inconscients. En Corse, les morts votent bien, remarquez...

Amis lecteurs, je vous propose de mettre vos inconscients en veilleuse pendant deux ou trois mois.

Publié dans Divers

Commenter cet article

enzo d'aviolo 10/01/2007 21:08

C'etait loin d'être une critique négative. J'aime bien aussi quand vous vous engagez un peu. o-;))

Karl Ilitch 09/01/2007 21:24

En même temps, à part des inconscients, qui pourrait bien avoir envie de voter pour Chirac? ;-)

Ego 08/01/2007 15:01

La force de Chirac est de laisser la rumeur gonfler, afin de faire jouer les anticipations autoréalisatrices : A force d'entendre parler de sa possible candidature (et d'en parler eux-mêmes d'ailleurs), les Français vont finir par se persuader qu'il est vraiment indispensable !
http://egocognito.over-blog.com/

Olivier Bouba-Olga 08/01/2007 09:28

@ Enzo : j'ai trouvé les propos de Tillinac tellement savoureux... j'ai pas pu résister. Bof, nos inconscients peuvent bien s'exprimer après tout : paraît que ça passe pas dans les sonotones :-)

enzo d'aviolo 08/01/2007 09:23

Tiens, OBO fait du prosélytisme négatif maintenant!?
serait-ce l'odeur de la campagne....