Qui a dit (#5) ?

Publié le par Olivier Bouba-Olga

Qui a dit...

Une partie de nos problèmes macroéconomiques découle de [la faiblesse des syndicats] : la répartition de la valeur ajoutée dans les entreprises pourrait être plus favorable aux salariés, mais comme il n'y a plus de dialectique sociale, il ne reste plus que l'arme de la grève. Chaque grève salariale dans le privé devrait être saluée comme une bonne nouvelle. Malheureusement, il y en a très peu...
[plus loin]
Quand le prix de revient usine comporte 15% de coût du travail, qu'on ne me dise pas qu'on ne peut pas accorder 4% d'augmentation salariale au lieu de 2%! Les patrons ont été tellement formés à la désinflation compétitive que l'idée d'augmenter les salaires leur paraît aujourd'hui obscène.

... ce qui n'est pas totalement sans lien avec les billets précédents...

Publié dans Jeux

Commenter cet article

Olivier Simard-Casanova 08/01/2007 23:31

A Minc, pas à Attali la marque de fabrique...

Olivier Simard-Casanova 08/01/2007 23:30

Là comme ça à l'arrache je dirais du Minc ou du Attali... "Dialectique sociale" c'est un peu sa marque de fabrique...

Olivier Bouba-Olga 08/01/2007 22:47

@ Nico: voui, le même !

Nico 08/01/2007 22:08

Celui qui dans la même interview a dit : "L'enseignement supérieur. Son déclin est terrible"...