Bouclier fiscal

Publié le par Olivier Bouba-Olga

Eléments statistiques sur le boucllier fiscal :

"Les contribuables disposant des plus gros revenus ont reçu 623 millions d'euros. Soit 91 % des remboursements. Les mieux lotis : ces quelques 1 169 contribuables qui présentent la caractéristique de posséder un patrimoine de plus de 16 millions d'euros et qui disposaient d'un revenu annuel supérieur à 43 000 €. Ceux-là se sont partagés 423 millions d'euros. Soit, en moyenne, un chèque estampillé du Trésor public de plus de 362 000 € par foyer." (source ici, voir également cet article).

Ce qu'en pensent les économistes :

Emmanuel Saez, économiste, enseignant à l'université de Berkeley (Californie)

Paul Krugman, prix Nobel d'économie

Joseph Stiglitz, prix Nobel d'économie

(voir ici pour une synthèse des arguments de Krugman et Stiglitz).

Il n'y a plus que Calimero Christine Lagarde pour penser que ce serait injuste, vraiment trop injuste, de supprimer ce bouclier :

"Il n’est pas question pour le gouvernement de renoncer au principe du bouclier fiscal parce qu’il est juste de ne pas payer plus de 50% de ses revenus en impôts." (source ici).

Heureusement, notre Président va s'empresser de le supprimer, car "il y a dans la salle M. STIGLITZ, prix Nobel d'économie, un homme pour qui j'ai beaucoup d'admiration" (source ici).

 

PS : Article antérieur sur le même sujet ici.

Publié dans Politique

Commenter cet article

Franck PINCON 30/10/2010 15:44



La Gauche et la Droite sont à mettre dans le même sac pour la satisfaction des intermédiaires financiers.
Les députés ont décidé  de réduire l'avantage fiscal de 75% à 50% pour les assujettis à l'ISF qui investissent en direct au capital de sociétés non cotées.
Bien entendu, l'avantage fiscal en cas d'investissement pas l'intermédiaire d'un fonds n'a pas été diminué.
Les particuliers préfèreront payer l'impôt plutôt que d'investir dans les petites et moyennes entreprises.
Alors que la perte pour l'Etat des recettes sur l'ISF investis dans les PME aurait pu être largement compensée par des recettes nouvelles générées par le développement de l'activité des petites
entreprises à potentiel de croissance et de création d'emplois.
Signez la pétition contre la loi Carrez avant que celle-ci ne soit adoptée : www.reduction-isf-investissement-pme.fr



EcoInter Views 19/09/2010 21:38



Je vous remercie pour la citation. Le bouclier fiscal est une bien étrange disposition  qui ne devrait pas, j'espère, survivre au prochain remaniement ministériel.