Eric W. et Laurent W. sont super embedded...

Publié le par Olivier Bouba-Olga

Je ne vois pas ce que l’on reproche à Eric Woerth : dès 1973, Mark Granovetter a montré l’importance des relations sociales dans l’obtention d’un emploi, plus de 50% des cadres de la banlieue de Boston en décrochant un par ce moyen. Des études plus récentes menées en France (notamment par Michel Forsé) arrivent à une proportion d’un peu plus d’un tiers. On sait également que ça joue à d’autres niveaux : Kramarz et Thesmar ont montré par exemple, dans un article de 2006, l’importance des réseaux sociaux dans la composition des boards des grandes entreprises françaises. Dans un autre domaine, Michel Grossetti a montré le rôle des relations sociales dans la genèse des relations science-industrie. Résultats similaires sur l’Université de Poitiers.  Idem dans un autre domaine encore, s’agissant de la création d’entreprises. Bref, les relations sociales sont partout.

Bon, d’accord, ce n’est pas toujours optimal, ce recours aux relations sociales. D’abord, tout le monde n’a pas les mêmes réseaux, c’est assez excluant, malgré tout. Et puis ils ne sont pas tous aussi efficaces. Mais on comprend bien qu’Eric était embêté que son épouse ne soit pas « entièrement satisfaite » de son ancien travail, qu’il sollicite, ce faisant, certaines de ses relations, pour lui décrocher finalement un job à 200 000€ l’année + voiture de fonction. C’est plutôt touchant, non ?

C’est vrai aussi que, parfois, ça conduit à opter pour des choix vraiment calamiteux, cette mobilisation des relations sociales. Y’a du surencastrement, quoi. Dans leur article, Kramarz et Thesmar montrent bien que les entreprises françaises sont plutôt pénalisées par le mode de recrutement de leurs conseils, leurs performances ne sont vraiment pas top. Dans le même sens, je ne suis pas sûr que les investisseurs britanniques misent vraiment sur le bon cheval en finançant l’association de Laurent Wauquiez, qui ne manque vraiment pas d’air, quand on voit ce qu’il ose dire, parfois. Bon, comme il dit, y’a pas de souci, il a financé son trajet retour et même sa nuit d’hôtel. Pas de confusion des genres, donc.

Honnête comme il est, je suis sûr qu’il a aussi fait un lavage de cerveau à ses invités, histoire qu’ils ne fassent pas de lien entre Laurent-Wauquiez-membre-du-gouvernement et Laurent-Wauquiez-du-parti-Nouvel-Oxygène. Pt’être même qu’il s’est déguisé, histoire qu’ils ne le reconnaissent pas ?

Publié dans Politique

Commenter cet article

jphdenis 29/08/2010 23:23



J'ai découvert votre blog grâce à la recension de Pierre Dubois. J'en suis ravi...


Sur le même thème : http://www.jphdenis.com/article-54861117.html


Bien à vous.


J.-Ph.D.



el ryu 02/08/2010 06:57



je me suis bien marré sur la fin du post ça m'a rappellé ce vieux
truc



M.Sébastien 18/07/2010 00:20



Hello Olivier


Tout d'abord Encore merci pour les données du site unistatis pour L.W Vs Call Center


L'agent M.Princesse spécialiste en neurosciences a trouvé  un début d'explication concernant la mémoire de L.W sur l'affaire Mayfair et le financement
des partis du grand schtroumpf.



Monique Ayrault 17/07/2010 22:28



Les réseaux sociaux oui , mais tous ceux qui en bénéficient ne sont pas ministres et vantant au parlement leur régime honnête et sans faille....



Cedric 17/07/2010 21:45



On ne parle, en effet, pas assez de ce à quoi peut être conduit le mari d'une femme pas totalement satisfaite.