Je suis d'accord avec Brice Hortefeux (si! si!)

Publié le par Olivier Bouba-Olga

Sur les gardes à vue, je suis d'accord avec Brice Hortefeux : il ne faut pas que les policiers deviennent des boucs émissaires.

Les comportements des policiers s'expliquent pour l'essentiel par les systèmes d'incitation/contrôle qu'on leur impose : dites aux policiers que leurs performances seront évaluées sur la base d'un indicateur quantitatif (nombre de gardes à vue) et les gardes à vue vont exploser. 800 000 en 2008, soit 1% de la population française environ. Nouvel exemple de stratégie absurde.

Remarquez, peut-être pas si absurde que ça : l'explosion des gardes à vue peut légitimer la demande de moyens supplémentaires par le Ministère de l'Intérieur...

Question  : quelqu'un aurait les chiffres sur l'évolution des gardes à vue classées sans suite? Ce serait rigolo que ce chiffre explose également...

Publié dans Politique

Commenter cet article

Jimmy MOREL 04/03/2010 14:02


Patrick Klugman, auteur du "Livre noir de la garde à vue", avoue lui-même ne pas avoir trouvé cette statistique des GAV débouchant sur une mise en examen.

Source : http://www.metrofrance.com/debats/il-faut-supprimer-la-garde-a-vue-purement-et-simplement/mjbb!TKZVNrKrIY7KE/


Zelittle 13/02/2010 19:33


Je ne sais pas si c'est une source fiable, mais Alain Duhamel avançait le chiffre de 200 000 GAV sans suites.


Samir KARA 13/02/2010 14:14


Pas tout à fait d'accord.
L'idée de deresponsabiliser completement  les gens au motif qu'il sont soumis à des incitations peut mener assez loin. On peut etablir une analogie avec les traders, voire les surrendettés
etc. C'est un équilibre à trouver entre la responsabilité individuelle et une gestion mesurée des incitations.
Les policiers sont dans le cas présent coresponsables (avec le legislateur).


LordPhoenix 13/02/2010 13:46


À mon avis ça va surtout servir de de statistique de communication pour la réforme de l'ordonnance de 1945…
Bidonnage habituel des statistiques de la délinquances…


VilCoyote 13/02/2010 13:34


La malédiction de Goodhart...Le système d'incitations efficaces ne paraît pas simple. Comme vous dites, il faudrait voir combien de GAV ont été utiles, sur quoi elles ont débouché, puis appliquer
un malus constitué par toutes les GAV "abusives" - et ne retenir que ce dernier résultat pour une éventuelle prime aux OPJ responsables.
M'enfin de là à définir les modalités d'un tel système... je ne m'y risquerai sûrement pas.