Fin du jeu !

Publié le par Olivier Bouba-Olga

non, non, je ne parle pas du CPE ou du blocus des facs, mais du jeu concours "qui a dit".

C'est en fait dans une réponse au commentaire n°1 de son billet "que s'est-il passé vendredi à Matignon" que François Fillon s'est laissé aller à ce commentaire.

Comme certains l'ont souligné, la formule est ambigue. La suite de son commentaire l'est moins...
Voici le commentaire dans son intégralité :

"Pour obtenir plus de flexibilité il faut améliorer les sécurités comme l'ont fait les Danois, les Suédois ou même dans une moindre mesure les britanniques. Cela passe par une réforme profonde de l'indemnisation du chômage, du service public de l'emploi et la montée en puissance du droit individuel à la formation tout au long de la vie. Le risque de la situation actuelle n'est pas de continuer à discuter pour un jeu à somme nulle, il est de bloquer le pays et de donner le pouvoir à une gauche qui dépend de plus en plus d'une extrême gauche qui n'a rien à envier à l'extrême droite!"

Merci à tous les participants. Devant le succès de la formule, il faudra sans doute recommencer !







Publié dans Jeux

Commenter cet article

sab 30/03/2006 18:32

Un autre jeu ! Un autre jeu !

Cédric 30/03/2006 13:29

Par contre, et je me doute que j'expose là toute mon ignorance, je ne saisis pas le rapport avec l'indice "rillettes"...

Olivier Bouba-Olga 30/03/2006 13:59

pas de souci : * fillon est maire de Sablé sur Sarthe* la Sarthe est le pays de la rillette* d'où l'association Fillon - Rillettes !le vainqueur du concours était avantagé : il vient de la Sarthe et adore les Rillettes (plus que Fillon en tout cas).

AJC 30/03/2006 12:29

"et de donner le pouvoir à une gauche qui dépend de plus en plus d'une extrême gauche qui n'a rien à envier à l'extrême droite!"Il voulait peut-être parler de Nicolas...http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=3115Extrait :"Lors du même entretien, le président de l'UMP n'a pas caché vouloir "séduire" les électeurs du FN. "Qui pourrait m'en vouloir de récupérer ces gens dans le camp républicain?, a-t-il demandé. J'irai même les chercher un par un, ça ne me gêne pas. si le FN a progressé, c'est que nous n'avons pas fait à droite notre boulot"."Sarko n'est pas de gauche pourtant...Et puis c'est vrai que l'extrême gauche est composée actuellement de neo-Stalinistes, mangeurs d'enfants, buveurs de sang, désirant le retour des kolkhozes et prônant un retour à la dictature populaire... Tandis que Strauss-Kahn, Hollande et leurs potes ont tout de types s'appuyant sur cet extrême dangereux.Je comprends de moins en moins la politique Française, moi. Ça devient n'importe quoi leurs délires.AJC

brigetoun 30/03/2006 11:56

on aurait dû y penser, c'est vrai le père de la loi sur la démocratie sociale, enfin en gros

Cédric 30/03/2006 11:08

Moi je dis : vive François Fillon pour qui le risque est, horreur, de (re)donner le pouvoir à la gauche (on n'a jamais vu pire depuis le 11 septembre au moins), et vive la grève pour avoir des mini jeux comme ça !