Fin du jeu (#7) !

Publié le par Olivier Bouba-Olga

[Bravo à Alex, qui a, le premier, trouvé l'auteur]
Eh oui, ce n'était pas Ségolène Royal... mais le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin ! Et ce n'était pas une proposition pour 2007, c'est écrit noir sur blanc dans ce document
relatif à la politique de Pôles de Compétitivité du CIADT (comité Interministériel d'Aménagement et de Développement des Territoires), Matignon, 14 septembre 2004, p. 6 ...

Donc, quand Ségolène Royal annonce qu'elle veut :
"Conditionner les aides publiques aux entreprises à l’engagement de ne pas licencier quand l’entreprise dégage des profits substantiels et obtenir le remboursement en cas de délocalisation." (proposition 14, p. 7 dans ce document),

... elle ne fait que reprendre une proposition... de l'UMP. Et encore, elle est un peu "petits bras", puisqu'elle ajoute la condition de "profits substantiels"!

Bon, a minima, on peut dire que c'est une proposition ...picto-charentaise, non?

Publié dans Jeux

Commenter cet article

phedon 22/03/2007 15:26

Message au webmaster:
Bonjour,
Ce que j'ai a dire n'a rien a voir avec le sujet, cependant, je vous vois évoquer des points de programme de Ségolène ROYAL, de Nicolas SARKOZY mais moi ca ne m'interesse pas. Je suis frontiste et j'aimerais avoir votre avis sur le programme du Front National et en particulier sur le travail de Jean Claude MARTINEZ sur les droits de douane déductibles.
Cordialement,
Phédon.

Kevin 22/03/2007 09:22

Tout a fait d'accord avec l'analyse du premier commentaire (malgré mon jeune age) surtout que le medef defend l'idée que le développement de notre croissance nationale passe par l'innovation...apres,...chacun y vas de ses pronostics..Merci

Philippe Delvalée 21/03/2007 12:10

Bonjour,Ce n'est certes pas... révolutionnaire ;-)).Ce qui le serait peut-être, c'est de le mettre effectivement en application.Et surtout, il faudrait arrêter d'inonder de subventions les grandes entreprises qui n'en n'ont pas besoin pour soutenir les PME pour lesquelles cela peut être vital pour soutenir l'innovation.Cordialement