Relocalisation d'entreprise

Publié le par Olivier Bouba-Olga

Exemple plutôt intéressant de relocalisation d'entreprise[1] : Samas France, fabricant de mobilier de bureau, avait décidé de délocaliser une partie de sa production en Chine. Elle vient de décider de relocaliser en France (Noyon) et, pour cela, d'investir 400 000€ dans une chaîne de fabrication de caissons.

Comment expliquer ce revirement? En fait, si l'on en croît les informations de l'article et les déclarations du responsable, l'entreprise avait mal anticipé les coûts de la coordination à distance, plus précisément les coûts de transport (non négligeable : les produits fabriqués sont encombrants) et les délais de transport "peu compatibles avec la réalisation rapide de prototypes de meubles personnalisés, que demandent de plus en plus souvent les grands groupes et la livraison rapide du modèle choisi."


On retrouve l'idée développée dans plusieurs billets précédents (en commençant par par exemple) selon laquelle le choix de localisation doit se faire en raisonnant sur les coûts complets : quels sont les coûts de production en France? en Chine? quels sont les coûts de la coordination à distance? Quels sont les coûts de la coordination sur place? Comment faire évoluer favorablement ces différentes composantes? Ce que l'entreprise a semble-t-il oublié de faire, signe d'une rationalité plutôt limitée des agents économiques.

Ceci montre également que si l'adaptation des entreprises françaises à l'approfondissement de la mondialisation passe pour une part importante par l'innovation, cette dernière ne doit pas être réduite à l'innovation technologique : la capacité à reconfigurer l'organisation d'ensemble --autrement dit la capacité d'innovation organisationnelle-- est au moins aussi importante. Je ne suis pas sûr que tous les acteurs concernés (à commencer par les entreprises elles-mêmes) en ont véritablement conscience...

Notes

[1] source : Les Echos, 18 décembre 2006, p.20, article payant - Merci aux étudiants du Master ATDEL pour l'info.


Publié dans Entreprise

Commenter cet article

Jerome 26/12/2006 22:08

Une entreprise industrielle délocalise pour plusieurs raisons :
- elle suit ses clients, et/ou son marché,
- elle baisse ses coûts de production sans nuire à la qualité.
Les coûts de transport font partie des coûts de production,
les problèmes de logistiques et délais de livraison sont des sources immanquables de non-qualité.
L'exemple cité dans ce billet ne prouve guère qu'une seule et unique chose : les dirigeants de SAMAS ont fait une erreur avec leur délocalisation. Je ne connais pas le marché de cette entreprise, ni sur quelle segment de marché elle travaille. Mais une chose est certaine : plus un produit est fortement technologique, moins il est rentable de délocaliser. Idem si le produit est de grand volume. Idem si dans la valeur du produit la main-d'oeuvre est faible.